Guyane : Shell n’est pas près de forer tranquille

Deux médecins, une assistante sociale, un citoyen lambda et une association de défense des consommateurs ont déposé un recours auprès du tribunal administratif de Cayenne (Guyane). Ceux-là accusent les pouvoirs publics d’avoir usé d’un « excès de pouvoir ». En clair, d’avoir abusé de leur autorité en donnant le feu vert aux forages exploratoires de Shell au large du département français. « Aujourd’hui, les conditions de sécurité pour l’environnement ne sont pas réunies, l’étude d’impact a été bâclée et réalisée par une personne qui n’est pas désintéressée au projet », a précisé Olivier Taoumi, l’avocat des requérants, à l’agence de presse AFP.

Il réclame au nom de ses clients « une suspension ferme des forages pour que des mesures de sécurité plus importantes soient obtenues, soit une suspension à délai qui permettrait de poursuivre les travaux tout en obligeant Shell à revoir ses méthodes ». Les requérants ont aussi envoyé un recours hiérarchique à Delphine Batho pour mettre « la ministre (de l’Ecologie, ndlr) devant ses responsabilités et de l’obliger à prendre position sur ces arrêtés ».

Source AFP reprise par http://www.terraeco.net

Forages SHELL GUYANE

Ce contenu a été publié dans Environnement, Société, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *